Atlantis – Les fils du rayon d’or

Mélange d’Heroic fantasy et de science-fiction, le roman de Pierre Bordage revisite également l’histoire, dans un récit qui met en exergue le choc des cultures. Paru pour la première fois en 1998 aux éditions J’ai Lu, la dernière réédition « Atlantis – Les fils du rayon d’or » date de 2007 (à ma connaissance). A noter que ce livre aurait été inspiré d’un jeu vidéo de 1997 de Cryo.

Atlantis-Les fils du rayon d'or

Rencontre avec un passé mythique

A la conquête de l’Atlantide et de ses secrets

Qui n’a jamais rêvé de la belle Atlantide engloutie dans les flots du temps ? Son existence aurait été évoquée la première fois par le philosophe Platon. Plausible pour certains, une légende pour d’autres, elle n’a cessé de hanter l’imaginaire des écrivains.  🙂

Pierre Bordage ne fait pas exception à la règle puisqu’il s’empare du mystère existant autour de la fabuleuse cité d’Atlantis et de ses habitants, pour nous proposer un récit d’aventures avec en filigrane, la sagesse narrative d’un grand-père soucieux de l’éducation de son petit-fils.

Quand le Barbare rencontre la prêtresse d’une société plus évoluée

Même si la belle atlante Arthéa peut subjuguer le lecteur, le personnage principal reste toutefois Tcholho, un jeune Barbare issu des steppes lointaines et des forêts de la taïga sibérienne.

La vie de ce guerrier chasseur du clan des Tunguz basculera à jamais, suite à sa rencontre avec Arthéa, prêtresse lunaire dont il tombera amoureux. Il la suivra jusqu’aux confins de son énigmatique pays, en proie aux complots internes, pour l’aider à combattre l’obscurantisme et l’opposition. C’est donc le récit d’un véritable héros au destin extraordinaire.

Mais ce conte dramatique nous apprend aussi qu’en soufflant sur des braises de violence, même éparpillées et lointaines, peut s’embraser la terre entière !

Dans le creuset de l’imaginaire

Magie (ou science ?) atlante d’un côté, pouvoir chamanique des peuples nomades du Nord de l’autre : la fiction se pare d’atouts fabuleux pour mieux nous émerveiller. 

Pourtant, la violence et le réalisme restent présents et noircissent le tableau enchanteur. Tels les Huns qui suscitaient la terreur dans l’Europe de la fin du IVème siècle, certains peuples cités ne font assurément pas dans la dentelle !

Quel est mon avis ?

J’ai eu tout d’abord un peu de mal à rentrer dans le récit, tout en restant curieuse et avide de découvrir la suite des évènements. Mais peu à peu, je me suis laissé subjuguer par ce roman semblable à une épopée fantastique qui n’est pas sans rappeler Conan le Barbare (mais à une période antérieure).

Est attrayante également cette plongée animée dans le vécu d’un guerrier confronté à un monde inconnu qui le remet en question et le fait évoluer.

Voyage initiatique, chamanisme… Le regard d’ethnologue de Pierre Bordage m’a aussi séduite. 🙂

Il est certain que l’écrivain revisite en quelque sorte l’histoire mais s’il s’était rapproché sans le savoir de faits historiques que le monde a oubliés ?  😉

Découvrez un autre roman de Pierre Bordage : Les dames blanches.

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram
tristique eget ut dolor sit ultricies suscipit