Émissaires des morts – Space-opera et enquêtes criminelles

« Émissaires des morts » est un recueil présentant l’extraordinaire roman d’Adam-Troy Castro, précédé de quelques nouvelles du même auteur (Albin Michel, collection Imaginaire, janvier 2021).

C’est le premier tome de la trilogie « Andrea Cort » (Émissaires des morts, La Troisième griffe de Dieu, La Guerre des Marionnettes). Le 2ème volet « La Troisième Griffe de dieu » (The Third Claw of God, 2009), est paru récemment en version française chez le même éditeur (juin 2021).

émissaires des morts Adam-Troy Castro Albin Michel
Emissaires des morts de Adam-Troy Castro © Albin Michel Imaginaire

Enquêtes criminelles dans l’espace

Comprendre le contexte

Dans des galaxies lointaines et un futur indéterminé…

… Les Homsaps (les Homo Sapiens ou Humains) se sont éparpillés dans l’espace mais se sont réunis sous l’égide d’une Confédération qui a établi des relations commerciales et diplomatiques avec des peuples extraterrestres divers aux cultures parfois complexes.

Le quartier général du Corps diplomatique se situe dans un « monde-cylindre » (une station spatiale gigantesque et cylindrique) nommé « La Nouvelle-Londres », où réside l’enquêtrice Andrea Cort qui travaille pour cette administration.

Une héroïne hors norme

Andrea Cort est une avocate devenue enquêtrice pour le bureau du Procureur général. C’est une femme glaciale qui n’aime pas se retrouver en présence d’autres êtres humains et qui préfère vivre dans l’espace plutôt que s’installer sur une planète.

Son passé sulfureux lui a donné une réputation de dure à cuire parce que le drame vécu dans son enfance (un génocide auquel elle a participé sans le vouloir), l’a traumatisée à vie.

Mais ce n’est pas un être humain sans cœur, malgré les apparences, et son talent particulier l’amène à résoudre des meurtres commis principalement entre Humains et peuples alien.

Émissaires des morts

Au fin fond de l’espace interstellaire, des intelligences artificielles autonomes, les « IAs-sources », ont construit un monde artificiel nommé « Un Un Un ». Elles ont aussi créé, par génie génétique, une race « sentiente » (vivante et douée de conscience) appelée les Brachiens.

Envoyée dans ce monde-cylindre perdu au milieu de nulle part, Andrea Cort doit enquêter sur deux meurtres d’humains qui avaient pour mission d’étudier cette race nouvelle.

L’environnement est surprenant et perturbant puisque les habitats de la mission humaine sont des grands hamacs suspendus au-dessous des « Frondaisons » végétales de l’immense station spatiale, au-dessus d’un vide vertigineux.

Autant dire que le danger est omniprésent, d’autant plus que le meurtrier ou la meurtrière peut frapper à nouveau, à tout moment… Et certains humains envoyés sur cette station semblent cacher des secrets inavouables…

Tout le talent d’Andrea sera donc nécessaire pour résoudre cette enquête difficile et dangereuse.

Les nouvelles présentes dans l’ouvrage

L’éditeur explique en préambule que quatre nouvelles ont été insérées dans le recueil, avant le roman qui porte son nom, afin de mieux saisir la personnalité d’Andrea Cort. Il ajoute qu’il n’est pas nécessaire de les lire avant le roman mais qu’il est plus judicieux de le faire. 

En effet, je confirme que lire ces nouvelles (d’un intérêt inégal), nous permet de mieux connaître le passé de l’enquêtrice et de cerner sa psychologie un peu particulière.  😉

  • « Avec du sang sur les mains » (With Unclean Hands, 2011).

Un étrange accord commercial est acté entre les Humains et le peuple des Zinns : un criminel humain dangereux en échange de leurs technologies les plus avancées… Pour cette enquête, Andrea Cort, subodorant un piège, réagit au quart de tour !

  • « Une défense infaillible » (Tasha’s Fail-Safe, 2015)

Une course contre la montre pour sauver la jeune Tasha, espionne au service de du Corps diplomatique de La Nouvelle-Londres….

  • « Les lâches n’ont pas de secret » (The Coward’s Option, 2016)

Quand un assassin doit être puni pour ses crimes sur la planète Caithiriin, il a le choix entre une exécution lente et douloureuse ou garder la vie sauve en autorisant la prise de contrôle d’une partie de son esprit … Quelle serait la solution la plus humaine selon vous ?  😉

  • « Démons invisibles » (Unseen Demons, 2002)

Un criminel humain (encore une fois !) a massacré plusieurs Catarkiens et il doit donc être jugé pour ses crimes abominables. Les procédures judiciaires imposent un jury composé des membres de la planète concernée.

Mais comment cela pourrait-il être possible alors que les Catarkiens, sourds, aveugles et muets, n’ont même pas conscience de tout ce qui les environne, encore moins des espèces étrangères gravitant autour d’eux…

Notez bien que si vous ne choisissiez de lire qu’une de ces nouvelles, cette dernière serait la plus pertinente puisqu’elle entretient un rapport direct avec le roman…

Que penser du roman et des nouvelles

Andrea Cort est un personnage attachant malgré sa noirceur et sa froideur, une humaine très douée pour résoudre les meurtres et les conflits interespèces : une espèce de Sherlock Holmes au féminin.

J’ai trouvé également qu’il existait, d’une certaine manière, une curieuse ressemblance entre l’enquêtrice Andrea Cort et le docteur Susan Calvin, célèbre robopsychologue dans le « Cycle des robots » d’Isaac Asimov : toutes deux d’une intelligence brillante, toutes deux froides et inflexibles, toutes deux capables d’appréhender les relations complexes entre l’être humain et l’Autre (que ce soit un robot ou un extraterrestre).

L’Autre est cet être tellement différent de nous, tellement étranger à la nature humaine qu’il est difficile parfois de comprendre son comportement. Mais Adam-Troy Castro nous plonge au cœur d’interrogations psychologico-philosophiques nous rappelant que les êtres humains peuvent l’être tout autant. N’oublions pas qu’étymologiquement, un « aliéné » est celui qui est étranger à lui-même…

D’autre part, l’écrivain nous plonge, avec un talent narratif indéniable, dans des enquêtes policières effectuées au cœur de lointaines planètes où l’on s’aperçoit que le sordide et l’intolérance n’ont hélas pas disparu.

Space-opera policier non exempt de violence et de noirceur certes, mais qui devient vite addictif, surtout à cause de la personnalité exceptionnelle de son personnage principal.   🙂

En savoir plus sur l’auteur

Né en 1960, l’écrivain Adam-Troy Castro est l’auteur d’une vingtaine de romans et de cinq recueils de nouvelles. Ses livres écrits à ce jour comprennent notamment :

  • Quatre romans de Spider-Man
  • Trois romans (cités plus haut) axés sur les enquêtes d’Andrea Cort
  • Six romans dans la série Gustav Gloom, une série « Dark-fantastique » pour les plus jeunes, narrant les aventures de Fernie et Gustav, deux jeunes et courageux enfants à la recherche de leurs parents disparus dans le Pays de l’Ombre (pas encore traduits en français pour l’instant).

Adam-Troy Castro a reçu de nombreux prix à travers le monde dont le prix Philip K. Dick en 2009 pour ce roman « Émissaires des morts » (Emissaries from The Dead). Il vit actuellement en Floride avec sa femme et ses chats.

La suite des aventures d’Andrea Cort

La Troisième Griffe de Dieu

Le deuxième tome des aventures d’Andrea Cort est paru en juin 2021.  Je vous en parle ici   😉

La Troisième Griffe de dieu - A.T Castro - Albin Michel Imaginaire
La Troisième Griffe de Dieu - Adam-Troy Castro - © Albin Michel Imaginaire

2 réflexions au sujet de “Émissaires des morts – Space-opera et enquêtes criminelles”

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram