Le Temps des retrouvailles

« Le Temps des retrouvailles » est un recueil de treize nouvelles du grand écrivain américain Robert  Sheckley  (traduites par Marcel Battin, Michel Deutsch, Jean-Pierre Pugi et Arlette Rosenblum et révisées par Lionel Évrard), une publication SF parue en février 2022 aux éditions Argyll. Bien que ces textes aient été publiés la première fois entre 1953 et 1960, ils transcendent les époques, révélateurs de l’immense talent de ce maître de la science-fiction.

Des nouvelles surprenantes, absurdes et tragi-comiques

Le temps des retrouvailles - Robert Sheckley - éditions Argyll
"Le Temps des retrouvailles" de Robert Sheckley ©éditions Argyll - Illustration couverture de Xavier Collette

Confrontations avec l’Autre

Au fil des pages, vous pourrez constater tout le talent de Robert Sheckley pour qui l’univers n’est pas qu’une confrontation entre espèces intelligentes, mais aussi une rencontre particulière et souvent inattendue avec l’Autre, l’Alien, celui qui est si étranger à soi-même qu’on ne réussit pas toujours à le comprendre…

Ainsi, dans « Un billet pour Tranaï » (A Ticket to Tranaï), Marvin Goodmann ne rêve que de partir vivre dans la lointaine société utopique de Trainaï. Lorsqu’il en a enfin la possibilité, sa surprise est immense face aux usages inconnus et ahurissants de la société tranaïenne …

De son côté, la grinçante nouvelle « La Mission du Quedak » vous exposera directement le point de vue de l’Alien ! Un alien prêt à tout au nom de la survie de son espèce et dont l’aspect physique initial est à pleurer de rire…

Bien que ce texte soit révélateur de l’imagination fertile de Robert Sheckley, « Les Spécialisés » (Specialist) reste la nouvelle la plus complexe à appréhender (selon moi). On y découvre les occupants d’un vaisseau spatial qui sont des organismes vivants possédant chacun une fonction spécifique (l’Oeil, la Voix, etc.).

Savoureuse et acidulée comme un bonbon aux agrumes, « La Suprême Récompense » (The Victim from Space) met également en évidence la confrontation de l’être humain avec des valeurs étrangères aux siennes. Alors que le prénommé Richard Hadwell découvre une planète accueillante au demeurant, il en ignore cependant ses coutumes et les valeurs de ses habitants sont si éloignées des siennes qu’il ne les envisage même pas une seconde !

« Tels que nous sommes » (All the Things You Are) insiste encore une fois sur le malentendu qui peut exister entre Humains et peuples extraterrestres et la difficile cohabitation entre les deux espèces.

Fuir pour survivre

La première nouvelle « Le Prix du danger » (The Prize of Peril) sera peut-être pour vous, l’une des plus évocatrices : même si vous ne l’avez pas déjà lue, le thème présent dans ce texte vous paraîtra familier.

Satire avant-gardiste de la téléréalité, ce texte met en effet en scène un individu filmé par les télévisions du monde entier lors de sa fuite éperdue pour échapper à la mort.

Cette nouvelle a été adaptée par Yves Boisset en 1983 dans un film du même nom, et vous ne pouvez pas ignorer que la trilogie des romans et films « Hunger Games » s’inspire d’un scénario semblable.

Très proche, « La Septième Victime » (The Seventh Victim,) adaptée également au cinéma sous le titre La Dixième Victime (par Elio Petri), évoque elle-aussi ce thème de la chasse à l’homme, de manière plus légère et plus humoristique malgré l’aspect dramatique (en laissant de côté, cette fois, l’individu voyeuriste).

Un humour grinçant au-delà des étoiles

Comme dans plusieurs des nouvelles précédentes, Robert Sheckley jongle souvent entre le drame et la comédie, la satire et l’humour.

Dans « Permis de maraude » (Skulking Permit) par exemple, les habitants du Nouveau-Delaware, une lointaine colonie oubliée de la Terre, doivent renouer le contact avec la vieille planète originelle lorsque les Terriens décident un jour (enfin !), d’envoyer un comité pour les inspecter. Ils souhaitent en effet vérifier la conformité des valeurs et des règles mises en oeuvre par les colons avec celles établies par la Planète-Mère.

Mais que faut-il faire pour plaire à la vieille société autocratique terrienne alors que les « Nouveaux-Delawariens » n’ont plus qu’une vision faussée et ancienne de celle-ci ?  Comment voler alors que le concept de propriété n’existe pas ?  Pourquoi construire des prisons ou punir le crime alors qu’il est inconnu sur cette planète ?

La nouvelle « Une race de guerrier » (Warrior Race) est aussi particulièrement drôle malgré son titre. Nous faisons ainsi connaissance de deux astronautes en manque de carburant contraints d’atterrir sur la planète Cascella. Face à ses habitants qui refusent de leur remettre ce carburant tant souhaité, les Terriens se voient obligés de recourir à la force mais ils doivent affronter des Cascelliens qui ont une drôle de tradition pour éviter toute guerre !

Univers parallèles

Même si j’ai adoré certaines des nouvelles précédentes, j’ai spécialement apprécié « Les Morts de Ben Baxter » (The Deaths of Ben Baxter), une nouvelle qui enthousiasmera certainement ceux qui restent fascinés par le thème des univers parallèles.

Très différente des nouvelles citées précédemment, l’écrivain y fait particulièrement preuve d’originalité puisqu’il nous présente trois vies parallèles d’un même individu (disons plutôt, une vie réelle et deux parallèles…), avec, encore une fois, un humour malicieux qui s’insinue entre les lignes…

Et d’autres encore

Je vous laisserai (re)découvrir vous-mêmes le contenu des autres nouvelles de Robert Sheckley : « Le Temps des retrouvailles » (Join Now) qui a été choisie pour le titre de ce recueil, ainsi que « N’y touchez pas ! » (Hands Off) et « Tu brûles ! » (Warm).

Vous ne pourrez sans doute pas vous empêcher de sourire lorsque vous lirez les histoires de ces êtres humains parfois un peu stupides ou naïfs, confrontés à des situations ubuesques.

A la fin du recueil, vous pourrez également prendre connaissance de la postface rédigée par Marc Thivollet qui décrypte l’œuvre de Robert Sheckley et son apport majeur dans le domaine de la science-fiction.

Pour conclure

Ce fut pour moi un vrai plaisir de découvrir ou redécouvrir ces textes de Robert Sheckley, un talentueux écrivain dont les écrits restent pertinents malgré le temps écoulé depuis leurs premières parutions.

Incisives et percutantes, ces nouvelles souvent humoristiques permettent de retrouver plusieurs thèmes fondamentaux de la SF (l’Utopie, l’Uchronie, la rencontre avec des sociétés extraterrestres, etc.), une Science-Fiction au meilleur de sa forme.

Ce recueil de nouvelles est disponible chez mon partenaire la librairie ludique L’Antre Temps ici

(réduction de 5 % avec le code ANNASF5  )

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
Instagram