Les chats sont éternels

« Les chats sont éternels » est une anthologie qui regroupe plusieurs romans et nouvelles de l’écrivain américain Fritz Leiber (1910-1992). Il s’agit d’une parution récente (Éditions Mnemos, collection Omnibus, janvier 2021), avec une nouvelle traduction, une préface et des annotations de l’écrivain Timothée Rey, spécialiste de l’auteur.

Les chats sont éternels - Fritz Leiber - Mnemos
Les chats sont éternels - Fritz Leiber © Mnémos

Pour tous les passionnés des chats

Surtout connu pour ses romans d’Heroic Fantasy (bien qu’il soit aussi un auteur de science-fiction), Fritz Leiber a toujours été un grand amoureux des chats qu’il connait bien et qu’il a souvent mis souvent en scène dans son œuvre, avec un humour et une fantaisie qui lui sont propres.

« Le Millénaire vert » : un chat pas comme les autres

chat vert

Ce roman phare de Fritz Leiber nous emporte dans un coin de l’Amérique où l’on découvre qu’un quotidien déprimant peut se transformer graduellement jusqu’à devenir très étrange…

En effet, Phil Gish est un jeune homme déprimé qui se considère comme un looser, à la suite de plusieurs échecs professionnels et d’une vie sentimentale déserte.

Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’un jour, un chat… vert (!) apparaît dans son appartement ! Ce félin, qu’il adopte immédiatement et qu’il baptise « Lucky », lui redonne illico confiance en lui.  🙂  A partir de cet instant, sa vie ne sera plus jamais la même…

Les aventures du chat Gummitch

Plusieurs nouvelles nous sont proposées dans cette anthologie et font partie de ce qu’on appelle « le cycle de Gummitch ». Un nom bizarre pour un chat qui ne l’est pas moins !

« Gummitch était un super-chaton, doté d’un QI d’environ 160, et il le savait parfaitement. » (Citation issue de L’espace-temps est aux félins)

L’originalité de ces nouvelles tient au fait que nous découvrons le monde à travers les yeux et la vie d’un chat. Nous suivons donc ses aventures quand il découvre l’environnement qui l’entoure, lorsqu’il décrit son quotidien auprès des humains de la maison qu’il habite… et c’est souvent drôle !

« Le Navire des ombres »

Court roman ou « novella » qui a notamment été publiée précédemment dans la célèbre « Grande anthologie de la science-fiction » dans « Histoires de survivants » (Livre de Poche).

C’est dans une ambiance glauque et brumeuse digne des récits fantastiques que nous faisons connaissance avec Spar et le chat Kim, « échoués » sur un navire étrange où tous les êtres semblent… flotter !

Contrairement aux textes cités précédemment, cette grande nouvelle appartient clairement au domaine de la science-fiction, comme vous pourrez le constater avec son épilogue glaçante…

Autres nouvelles félines

La plupart de ces nouvelles, très courtes  n’appartiennent pas forcément au domaine de la science-fiction (pour moi), mais plutôt à celui de l’Imaginaire (au sens large), excepté certaines d’entre elles :

  • Avec « Les mangeurs de Lotus », on découvre comment le narrateur (l’auteur ?) décide de nettoyer son jardin envahi par les ronces et les mauvaises herbes, en compagnie de ses trois chats. Une tâche difficile, lénifiante, et qui peut s’avérer futile !
  • Les chats sont encore les principaux protagonistes dans « Cléopâtre, César et Marc Antoine », une nouvelle à la fin tragique comme dans l’histoire antique.
  • « Kim la Bosse » : où nous faisons connaissance de chats très particuliers…
  • Peu de choses à dire sur les nouvelles « Lorsque Brahma s’éveille » et « Grand glacier de San Francisco ». Je vous laisse les découvrir par vous-même.  😉

Que penser de cette anthologie ?

Il n’est donc pas nécessaire d’être un fan de SF ou de Fantasy pour se pencher avec délectation sur ces textes :  un « chatophile », adepte de toute littérature, peut tout à fait apprécier ces écrits.

Il est probable que le vocabulaire de Fritz Leiber puisse parfois décontenancer et paraître anachronique, même si cette nouvelle traduction apporte sans doute un peu plus de jeunesse aux textes. Il est bien sûr nécessaire de se rappeler que ses œuvres ne sont pas récentes et qu’elles ont été écrites à une époque qui semble un peu lointaine pour nous autres, citoyens du XXIème siècle. Mais cela ne ternit en aucun cas le talent de l’auteur et sa capacité à nous faire rêver.  🙂

D’autre part, les nombreuses annotations (parfois très détaillées !) qui parsèment le texte sont certes utiles et intéressantes mais on ne peut toutes les lire sans perdre le fil de la narration… Évidemment, rien ne vous oblige à le faire, même si elles apportent parfois des connaissances supplémentaires.   😉

Cette anthologie est également appropriée pour ceux qui ne connaissent pas l’écrivain mais aussi pour ses fans puisque certains textes y sont inédits en version française.

Nous pouvons aussi constater tout le talent de Leiber qui réussit à nous faire percevoir le monde sous un angle nouveau, quelquefois à travers les yeux d’humains ignorant la réalité, mais souvent en plongeant dans l’âme de l’espèce féline que l’écrivain semble vraiment connaître sur le bout des doigts.

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram