Récursion

« Récursion » est un roman haletant de Blake Crouch qui vous passionnera, un thriller SF hors du commun qui vous propulsera vers des rivages temporels inédits, en compagnie de trois personnages principaux qui voyageront jusqu’au bout de l’enfer grâce à une découverte sidérante. (Paru en version française aux éditions J’ai Lu, collection Nouveaux Millénaires, octobre 2021).

Récursion de Blake Crouch
Récursion de Blake Crouch – éditions J’ai Lu Nouveaux Millénaires

Plonger dans nos souvenirs

Trois protagonistes et une découverte scientifique inattendue

Helena est une scientifique de génie qui poursuit des études en neurosciences, rêvant de créer un « fauteuil mémoriel » qui lui permettrait de soigner sa mère atteinte d’Alzheimer, en enregistrant les souvenirs qu’elle perd de jour en jour et en les lui réinsérant. 

L’idée d’injecter des souvenirs dans le cerveau d’un être humain n’est pas nouvelle puisqu’elle a été déjà évoquée ultérieurement dans des œuvres de fiction, notamment dans le film « Total Recall » quand le héros se fait injecter les souvenirs d’une vie fantasmée. Mais dans « Récursion », il s’agit de se plonger dans nos propres souvenirs et non les souvenirs d’autres personnes ou une vie imaginaire.

D’un autre côté, Marcus Slade est un milliardaire ambitieux à qui tout réussit, qui propose à Helena un contrat en or pour lui permettre de continuer ses recherches, mais surtout pour poursuivre l’objectif mystérieux qu’il s’est fixé dans sa vie.

Le troisième protagoniste s’appelle Barry. C’est un flic de New York qui ne se remet pas de la mort de sa fille. A la suite d’une intervention dans le cadre de son boulot, une tentative de suicide d’une femme atteinte du syndrome SFS (Syndrome de faux souvenirs), il croisera sur sa route Slade et Helena et verra alors sa vie prendre une tournure qu’il n’aurait jamais pu imaginer.

Se souvenir de son passé

Les malades atteints de SFS ont pour symptôme une perte de repères et le développement de symptômes névrotiques, sans que l’on en connaisse la cause. Ils ont l’impression d’avoir vécu une autre vie et cela les perturbe tellement qu’ils ont envie d’en finir. Notre passé n’existe pas si nous ne nous en souvenons pas. Les malades d’Alzheimer sont bien placés pour le savoir. Mais qu’arriverait-il si nous nous souvenions d’une vie différente de la nôtre et en même très proche, avec une abondance de détails, d’odeurs, de sensations ?

Le temps n’est qu’une illusion

J’aurais pu m’arrêter au paragraphe précédent pour ne pas trop spoiler, mais le but de ce blog est tout de même de parler un minimum du roman que je cite, afin que vous en sachiez davantage qu’après lecture des quelques phrases de la quatrième de couverture.  Quoi qu’il en soit, vous subodorerez vite le « pot aux roses ». 

Donc…qui dit mémoire, dit temps. Même si rien ne le laisse présager au départ, il s’agit bien d’évoquer ici le thème du voyage temporel, même si je vous laisse découvrir comment il s’invite dans ce roman et en quoi il consiste réellement. (Juste pour information, cela n’a rien à voir avec « La machine à explorer le temps » de Wells et les romans du même genre.)

Eh oui, Blake Crouch a l’idée de génie de se baser sur nos souvenirs comme scénario de base d’un roman axé sur le voyage dans le temps.

Et si tout ce que vous croyez savoir sur le Temps était faux et qu’il n’existait ni passé, ni présent, ni futur ? Mais si la plus grande découverte de tous les temps n’engendrait que le pire des cauchemars pour tous les êtres humains ? Surtout quand on sait que l’humain a malheureusement souvent détourné l’application de découvertes scientifiques majeures à des fins malhonnêtes voire dangereuses…

Mon avis

Passionnée par tous les romans ayant pour thème le voyage dans le temps, je n’ai pas pu interrompre ma lecture de celui-ci avant de l’avoir terminé (excepté au travail bien sûr).

L’auteur aborde une manière originale d’explorer le cours du Temps. Après son roman « Dark Matter » qui était déjà passionnant, il aborde ici des territoires que beaucoup de fans de SF ou autres lecteurs amateurs de ce thème rêvent d’explorer à un moment ou à un autre.

Et si…et si…. Oui, le thème du « What if » perturbera peut-être vos neurones comme il le fait avec les héros du roman… Un thème déjà abordé (de manière complètement différente) par d’autres auteurs (notamment par Ken Grimwood dans « Replay »).

Et si vous pouviez modifier votre vie, le feriez-vous ? Quel aspect particulier de votre passé changeriez-vous ? Quels échecs cuisants ou grands malheurs souhaiteriez-vous éviter, quels rêves inassouvis aimeriez-vous réaliser ?  Mais encore faudrait-il le faire de son plein gré…

Pourtant, tout ne se réduit pas à ce « What if » ni à un roman trépidant où tout se joue, se rejoue, se noue et se dénoue au quart de tour, souvenir après souvenir, époque après époque. Blake Crouch nous incite parfois à la réflexion concernant le poids de nos souvenirs, la force de nos émotions et notre capacité à aimer et à supporter nos douleurs et nos chagrins.  Il explore également brièvement quelques pistes scientifiques ou philosophiques concernant la nature du Temps.

Cependant, revivre ses souvenirs encore, et encore, et encore… finit pas être lassant… A un moment, je me suis même demandé : quand donc tout cela s’arrêtera – il ? Est-ce que les héros parviendront à se libérer du cauchemar qu’est devenue leur vie ?  Malgré cela, j’ai apprécié ce thriller haletant et j’espère qu’il en sera de même pour vous. 

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram