Terre errante – Partir en voyage dans l’espace avec notre planète

Un roman ? Non, Terre errante est plutôt une grande nouvelle ou « novella » de Liu Cixin, écrivain chinois de science-fiction, qui avait déjà fait le buzz avec Le Problème à trois corps … Paru en janvier 2020 chez Actes Sud, c’est le récit d’un bouleversant projet d’exploration spatiale, en seulement 79 pages !

Terre errante de Liu Cixin

Quand la Terre s’arrête de tourner et qu’elle part en voyage dans l’espace

Un voyage inédit en compagnie de notre chère planète…

Une échéance fatale

Un jour, notre étoile, le Soleil, deviendra une géante rouge puis explosera en milliards de milliards de particules d’hydrogène et d’hélium. Et le système solaire sera détruit.

Malheureusement, cette sentence de mort se rapproche de nous, pauvres terriens… C’est pour cette raison que toutes les nations s’unissent sous un gouvernement de coalition afin de sauver l’espèce humaine. Il faut fuir avant que la Terre ne soit désintégrée. Mais même s’il reste encore des siècles et des siècles, il faut déjà s’y préparer.

C’est pour cette raison que les hommes ont l’idée folle de partir dans l’espace pour rejoindre un autre soleil, mais en utilisant un vaisseau gigantesque : la Terre elle-même !…

Un grand voyage en plusieurs étapes

Inévitablement, ce terrifiant projet nécessitera progrès technologique et constructions pharaoniques. Dans cette course contre la montre, le personnage principal de la novella nous décrit alors toutes les étapes prévues et son ressenti face aux bouleversements engendrés. Fascinés, horrifiés, nous partageons ainsi avec lui les épreuves affligées à la Terre et à ses habitants. Parce qu’il n’est pas si facile de s’arracher de l’attraction des planètes et de quitter le système solaire…

Durant cette longue quête intergénérationnelle, les êtres humains réussiront-ils à garder espoir, confiance et solidarité alors qu’ils lutteront pour leur survie ?…

Un texte bouleversant

De la poésie au cœur du récit

Je ne connaissais pas les écrits de Liu Cixin mais j’avoue qu’il nous propose ici un très beau texte. Ce ne sont pas seulement des descriptifs, des dialogues, des théories… Grâce au talent de cet écrivain poète, le chant d’espoir de l’Humanité blessée, contrainte à l’exil, résonne dans l’espace infini. C’est un vibrant hommage à la Terre et à ses habitants, un récit poignant qui parvient à nous toucher en plein cœur.

Court. Percutant.Terrible.

Envie de connaître un autre roman de space-opera à l’humour ravageur ?

9 réflexions au sujet de “Terre errante – Partir en voyage dans l’espace avec notre planète”

  1. Bonjour.
    Vous me précédez d’une longueur pour écrire une chronique sur cette novella 🙂
    Je viens juste de l’acheter… elle est prête sur ma liseuse… je finis mon bouquin actuel et hop ! je m’y attaque.

    Répondre
    • Bonjour,
      Ah, désolée.. Eh bien, j’espère que la lecture de cette novella vous plaira autant qu’à moi 🙂

      Répondre
  2. On n’a déjà réussi à transformer la lune en vaisseau spatial.. Bon c’était en 1999….alors pourquoi pas la terre 😉

    Répondre
    • Pourquoi pas, en effet ? Mais je préfèrerais quand même qu’on fabrique de nouveaux vaisseaux super puissants et rapides… 😉

      Répondre
  3. Bon, ben, voila, je viens de le finir.
    Et vous aviez raison, le récit est bouleversant. À la fois triste et plein d’espoir.
    Qui plus est, il y a suffisamment de hard science pour qu’un physicien comme moi y trouve son compte 🙂
    Ça me conforte dans l’idée de me taper la trilogie du « Problème à trois corps ».

    Répondre
    • Ravie que vous partagiez mon point de vue 🙂
      Je n’ai pas encore lu la trilogie du « Problème à trois corps » et je me tâte encore à ce sujet…

      Répondre
  4. P.S. : par certains côtés, « Terre errante » m’a un peu rappelé la nouvelle d’Asimov « Quand les ténèbres viendront » lorsque les habitants de l’hémisphère Est se trouve plongés dans le noir et voient se développer une phobie du soleil.

    Répondre
      • En fait, j’ai triché car la nouvelle d’Asimov est à l’inverse de la novella de Cixin. Dans « Quand les ténèbres viendront », la planète où vivent les protagonistes est dans un jour perpétuel, illuminée par plusieurs étoiles, et c’est seulement tous les je-sais-plus-combien de milliers d’années que tous les soleils se couchent en même temps et plongent les habitants dans une nuit inhabituelle. Tellement inhabituelle qu’elle déclenche la panique…

        Répondre

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram
quis, ut mattis id, massa Aenean ipsum sem, odio