Vers les étoiles – Skyward 1

 « Vers les étoiles – Skyward 1 » est un roman de science-fiction de l’écrivain américain Brandon Sanderson, publié en français par l’éditeur LGF/Livre de Poche en 2020. Space-opera atypique, il nous initie au pilotage…

couverture skyward brandon sanderson
couverture VO-Skyward

Batailles parmi les étoiles

Se battre pour survivre

Dans une galaxie indéterminée, une planète enlaidie par un amoncellement de débris spatiaux gravitant autour d’elle, a été nommée, à juste titre, « Détritus ».  😂

Descendants des survivants de la flotte spatiale qui s’est échouée sur son sol, des humains essayent d’y établir une nouvelle société : à la surface de la planète, mais aussi dans ses cavernes.

Car malheureusement pour eux, leur désir d’établir une nouvelle civilisation paisible est contrecarré par les attaques incessantes des Krells, des extraterrestres belliqueux.

Cette guerre perpétuelle oblige les humains à se battre bien sûr, mais surtout à construire sans cesse de nouveaux « chasseurs », à partir des débris et des matériaux abandonnés sur la planète Détritus par une population inconnue qui semble avoir entièrement disparu.

Une héroïne au fort caractère

Parmi eux, Spensa, alias « Spin », est une jeune femme qui n’a qu’un rêve depuis son enfance : devenir pilote ! Comme son père, qui fut un illustre pilote avant d’être considéré comme un traître, après sa fuite lors de la première bataille épique de leur Histoire.

Les descendants des survivants de cette bataille ont saisi les rênes du pouvoir : ils ont établi un régime politique assez despotique, sous l’autorité de la FDR (Force de Défense Rebelle).

Ceux qui se donnent le nom de Rebelles (parce qu’ils luttent pour leur liberté et contre l’envahisseur, mais aussi à cause du nom de leur vaisseau spatial originel), encouragent évidemment la formation de pilotes destinés à se battre contre les Krells.

Responsable en chef de la FDR, la perfide amirale « Ironsides » rend la vie impossible à Spensa, considérée comme « fille de traître », faisant tout ce qu’elle peut pour l’empêcher de réaliser son rêve.

Mais grâce à l’appui de l’ancien ailier de son père, notre jeune héroïne, déterminée, parvient à intégrer l’école de pilotes et à nous gratifier gratuitement de cours de pilotage. 😉  Même si elle se demande quel pourra être son avenir en tant que pilote alors que s’oppose constamment à elle la vindicative amirale…

Des extraterrestres mystérieux

Spensa et les siens savent peu de choses sur les Krells, ces extraterrestres qui attaquent les humains réfugiés sur cette planète. Parce que personne n’a réussi à en capturer un vivant. 
Qui sont-ils ? Pourquoi agissent-ils ainsi ?

Un vaisseau inconnu

Un jour, Spensa découvre dans une caverne, un mystérieux vaisseau spatial d’origine inconnue, incomparable de par son antiquité et, paradoxalement, sa technologie avancée. Quel est donc son secret ? Que va-t-elle en faire ?…

L’auteur

Brandon Sanderson, écrivain américain né en 1975, est très productif.  😉 Surtout réputé pour ses romans de Fantasy qui ont connu un immense succès, avec notamment, ses nombreux Cycles :

  • Cycle « Fils des brumes » (Trilogie + 4 romans complémentaires)
  • Cycle « Les archives de Roshar » (3 romans en 2 tomes chacun !)
  • Cycle « Cœur d’acier » (trilogie)
  • Cycle « Alcatraz » (4 romans)

Mon humble avis

Sincèrement, « Vers les étoiles – Skyward 1 » est surprenant ! Je n’ai jamais lu rien de tel… Les techniques de pilotage sont détaillées mais elles ne sont ni rébarbatives ni trop techniques, même si elles peuvent surprendre dans un roman.  

En fait, on n’a qu’un désir en lisant ce livre : devenir soi-même un-e pilote !  🙂

De plus, on peut même y découvrir les dessins des vaisseaux décrits et de certaines de leurs tactiques : de jolies illustrations dessinées par Isaac Stewart et Ben McSweeney :

illustration Skyward

Il faut noter aussi que l’auteur a imaginé des personnages attachants qui réussissent parfois à nous émouvoir. Cette fiction est réellement addictive même s’il faut avoir le courage de lire ce pavé (694 pages !).

Mais tout ne s’arrête pas là… parce qu’il existe une suite intitulée « Starsight », non publiée en français pour l’instant. Il faut donc patienter un peu…  😉

couverture VO Starsight

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram