Vilaine – Fantasy, allégorie, courage

« Vilaine » est un beau roman de fantasy et d’aventure de l’écrivaine américaine Jennifer Donnelly, qui à travers des portraits de personnages forts (essentiellement féminins), nous transporte dans un monde peuplé d’embûches et de rencontres inattendues. Il est paru aux éditions Michel Lafon en février 2021 et a été traduit en français par Matthieu Farcot (Titre original « Stepsister », publié par Scholastic Press, 2019). 

Vilaine de Jennifer Donnelly - Edition Michel Lafon
Vilaine de Jennifer Donnelly - Edition Michel Lafon

Vilaine, méchante ou forte

C’est le conte de Cendrillon qui sert de fondement à ce récit puisque qu’il s’agit de la réécriture de son histoire. Mais vous pourrez vous rendre très rapidement compte que l’héroïne principale, ici, n’est pas Cendrillon !

 Alors, n’arrêtez pas votre lecture après les premières pages ou les premiers chapitres sous prétexte que cette fiction ne serait qu’une histoire à raconter aux enfants le soir, car ce roman est bien plus que cela. Beaucoup plus.  😉

Du conte de fées au récit d’aventures

Comme dans le conte, les deux demi-sœurs de Cendrillon sont au départ des filles méchantes et jalouses qui lui rendent la vie difficile, sous l’autorité (et avec la complicité) de leur mère. Et Cendrillon, malgré tout, réussit à épouser son prince.

Tout aurait pu s’arrêter là mais en fait, cette entrée en matière n’est qu’un prélude car tout commence ensuite….

Jennifer Donnelly met en scène la vie des deux demi-sœurs de Cendrillon, nommées Isabelle et Tavi (Octavia) et de la méchante belle-mère, en proie à la moquerie et au rejet social, à cause de ce qu’elles ont fait à Cendrillon (renommée Ella), celle que l’on appelle désormais la reine (de France !).

Elle nous décrit leur vie difficile, et les épreuves qu’elles doivent subir, alors qu’autour d’elles la guerre menace et l’ennemi se rapproche.

Mais l’écrivaine nous permet surtout de pénétrer dans leur vie personnelle et de nous faire partager leurs ressentis. Bien sûr, les choses ne sont jamais ce qu’elles paraissent être…

Beauté, rejet de l’Autre et souffrance

La « vilaine » est celle qui est laide physiquement, mais aussi moralement. Elle est celle qui fait du mal aux autres, qui est méprisable. Mais c’est aussi celle qui souffre. Elle est celle qui a toujours été rejetée et n’a jamais connu le bonheur, et qui, par jalousie, peut agir de manière répréhensible.

Physiquement, elle est évidemment celle qui n’est pas belle. Celle dont l’apparence s’oppose à celle de la trop belle Cendrillon (Ella). Celle qui déplaît. Mais la beauté ou la laideur ne sont pas des notions arrêtées….

Le regard de l’autre et de la société est fondamental. Leur nuisance peut anéantir le peu de confiance en soi d’un être humain et le faire plonger dans une spirale de souffrance sans fin.

L’écrivaine égratigne aussi le culte porté à la beauté dans un monde qui ne voit les autres qu’à travers le prisme de l’apparence et des conventions…. A noter qu’elle a dédié son roman « à toutes celles et ceux qui se sont un jour sentis inférieurs » …

Force et exacerbation des sentiments

L’un des grands atouts de ce roman réside en partie dans l’écriture soignée de ses personnages, la description de leur caractère, de leurs émotions et leurs sentiments. Elle nous permet de nous identifier à eux (à elles), de les comprendre, et de leur rendre une humanité qu’ils avaient perdue.

A travers le portrait d’Isabelle, la véritable « vilaine » du récit, l’écrivaine fait un éloge de la force de caractère et du courage. Face aux adversités et aux épreuves qui se dressent sur son chemin, cette héroïne inattendue (une anti-héroïne au départ), verra sa personnalité évoluer.

La place de la femme dans la société

L’écrivaine nous interroge également sur l’image et la place de la femme dans une société et un monde où elle a l’obligation d’être douce, obéissante, gentille et où elle doit se cantonner aux tâches féminines. Elle met en avant le fait qu’une femme peut agir pour changer son destin.

Bref, ce n’est pas parce qu’on a du caractère qu’on est « méchante » ou « vilaine ». Ce n’est pas parce qu’on est une femme que l’on ne peut pas envisager d’exercer un métier dit masculin, tout en conservant sa féminité.

Allégorie et message

Symbolisme et fantasy

La chance et le destin sont personnifiés. Les trois Destinées ou les Parques de l’Antiquité s’invitent dans ce conte au cours d’un pari avec le marquis de la Chance. Ils joueront un rôle fondamental dans la vie d’Isabelle.

D’autre part, Tanaquill, la reine des fées, incarne la force de la nature et la puissance de la vie.

C’est grâce à leur présence que le récit s’enrichit et que l’on peut considérer ce roman comme appartenant au domaine de la fantasy.

Pour toujours croire en soi

Plus on avance dans le roman, plus le besoin de découvrir sa suite nous obsède. Étrangement, plus le récit avance, plus il est addictif. Les derniers chapitres sont les plus passionnants, les plus puissants et les plus aboutis.

Quoi que vous puissiez en penser, je pense que ce livre n’est pas uniquement destiné aux adolescent-e-s mais qu’il peut également être une lecture intéressante pour tous ceux et toutes celles qui se sont sentis, un jour, mal dans leur peau ou pour ceux et celles qui ont renoncé à croire en leurs rêves.

La talentueuse écrivaine réussit à nous convaincre que, parfois, il ne faut pas attendre les bras croisés de saisir sa chance : il est quelquefois nécessaire de prendre son courage à deux mains pour affronter les épreuves qui se dressent sur notre route parce que notre route n’est pas toute tracée…

Jennifer Donnelly veut nous délivrer un message : malgré les épreuves, malgré la fatalité, il ne faut jamais renoncer à croire à en soi.

Je terminerai cet article avec ces quelques mots issus de son livre : « Il existe bel et bien une forme de magie dans ce monde triste et dur. (…) C’est la magie du cœur humain. »

Il existe également un autre roman de Fantasy s’inspirant du mythe de Cendrillon : « Cinder ». Il fait partie de la saga « Chroniques lunaires » de Marissa Meyer.

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram