La Millième Nuit

« La Millième Nuit » (Thousandth Night, 2005)   est une fascinante novella de science-fiction de l’écrivain et astrophysicien britannique Alastair Reynolds, publiée en français en août 2022 aux éditions Bélial’ dans sa désormais célèbre collection « Une heure-lumière ». Ce récit ambitieux vous fera voyager au cœur des étoiles et des galaxies, bien plus loin que vous n’auriez pu le concevoir…

Un monde infini ou pas…

La millième nuit de Alastair Reynolds paru aux éditions Bélial
"La Millième Nuit" d'Alastair Reynolds ©éditions Bélial' - Illustration d'Aurélien Police

Un univers à 360 degrés

Spécialiste du space-opera, Alastair Reynolds voit loin, très loin… Pourquoi s’arrêter à décrire une unique petite planète ou une société figée dans un espace-temps limité ? Avec audace, l’écrivain nous propose un univers élargi, démesuré, aux dimensions si gigantesques qu’il reconditionne notre vision du temps et de l’espace jusqu’à nous en donner le vertige.

Projetez-vous à plus de millions d’années de notre époque, voyagez vers un futur où les humains ont conquis les étoiles bien au-delà de notre système solaire et de notre galaxie. Désormais, le cosmos appartient aux milliers de clones humains qui le peuplent et l’explorent.

Le temps n’est rien, tout est possible ou presque, puisque la mortalité a été repoussée, les limites du corps humain ont été dépassées. Disons-le ouvertement : les hommes sont quasiment devenus des dieux. Mais des dieux imparfaits, soumis, comme les proto-humains qu’ils étaient, à des pulsions de destruction et de mort. Parce que même si la mort a été repoussée, elle n’a pas été totalement vaincue…

Créateurs de mondes

Tels des démiurges, ces nouveaux humains créent des mondes selon leurs désirs, terraforment les planètes, érigent des cités, sculptent des paysages, vallons fabuleux ou montagnes vertigineuses, décors de rêves ou horizons cauchemardesques, tout est possible pour ces architectes de nouveaux mondes avides de découvertes et d’émotions, concepteurs des ouvrages inédits dont ils rêvent en secret.

Assister à la Millième Nuit

De nombreuses lignées de clones peuplent désormais l’univers parcouru au fil des millénaires, chacune avec leurs propres intérêts et leurs objectifs. L’une d’entre elles, la Lignée Gentiane, issue de l’être humain du même nom, a décidé d’instaurer le rituel de « la Millième Nuit », un évènement prodigieux qui les réunit tous, tous les deux cent mille ans.

Lorsque le temps est venu, ce grand rassemblement à nul autre pareil, organisé par l’un des clones, permet à toute la lignée de partager leurs expériences, leurs découvertes, leurs émotions, au travers du visionnage de « fils », des projections mentales qui leur donnent accès aux parcours de vie et aux expériences les plus grandioses de leurs semblables. 

Mais un concours est également organisé qui permettra de choisir le meilleur fil partagé et de voter pour le vainqueur à l’issue du fabuleux spectacle organisé lors de cette Millième Nuit. Il faudra donc viser la beauté, l’authenticité et surtout l’originalité, pour réussir à charmer ses pairs. Tout n’est-il que poudre aux yeux, pur divertissement ou véritable enjeu qui permet de souder la communauté ?

Enquête surhumaine

Au sein des clones de la Lignée Gentiane, deux d’entre eux, Campion et Purslane, constatent des anomalies, des incohérences, lors du visionnement de fils transmis par certains de leurs semblables.

Pourquoi l’un d’entre d’eux mentirait-il ? Quelles sont ses réelles motivations et le lien existant avec « le Grand Oeuvre », ce projet assez mystérieux qui pourrait chambouler tout l’univers ? Campion et Purslane se propulsent détectives et mènent l’enquête…

L’avenir appartient-il aux survivants, aux immortels ou aux rêveurs ?

Alastair Reynolds nous offre une vision fondamentalement positive du futur de l’humanité qui a réussi à conquérir les étoiles au-delà de toute espérance, même si les êtres humains ont, semble-t-il, un peu perdu de leur humanité au détour des galaxies.

Mais, cela est bien connu, plus grand est le pouvoir, plus conséquentes sont les actions des êtres porteurs de ce pouvoir.

Quelles sont les réflexions proposées par cet écrivain ? Une mise en garde face à l’étonnante fragilité de puissants êtres égocentriques, créateurs mais aussi potentiels destructeurs ? La critique d’une société de spectacle surdimensionnée qui en perd son âme ? Le lancinant désir d’immortalité présent en tout homme ? Peut-être tout ceci à la fois !

Car la vision de l’auteur est si démesurée qu’elle ne pourra que vous sidérer par son ampleur et peut-être vous fasciner par l’éventail des possibilités qu’elle suggère…

Cette novella est en effet semblable à un patchwork flamboyant, une oeuvre courte qui nous laisse ébahis, interdits, au point de regretter la brièveté d’un récit qu’on aimerait poursuivre…

Amis lecteurs, amies lectrices, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
Instagram