Toute résistance serait futile

Étrange roman que nous a concocté Jenny T. Colgan, romancière britannique…Original et plein d’humour, « Toute résistance serait futile » a l’apparence d’un simple roman d’aventures. Et pourtant… Déjà, le titre du livre avait titillé mon inconscient. Il devrait lancer un signal à tout amateur ou amatrice de SF… (Parution aux éditions Hauteville au format poche en 2017, éditions Bragelonne en 2016).

Toute résistance serait futile de Jenny T. Colgan

Dérision et tendresse au pays des mathématiciens

Un ton léger, des personnages sympathiques, la résolution d’un message secret, une course-poursuite effrénée… Accrochez-vous !

Mathématicienne et drôle en même temps

Connie la rousse est une mathématicienne de génie.  Ravie d’avoir décroché le poste de ses rêves à Cambridge, elle s’aperçoit très vite qu’on lui a dissimulé la vérité au sujet de son emploi et qu’elle doit collaborer avec les meilleurs mathématiciens du monde sur un projet top-secret.

Leur mission ? Décrypter une suite de nombres abracadabrante, à la suite d’un signal reçu du fin fond de l’espace. Les autorités ont en effet l’air de croire que la résolution du problème ne pourrait être effectuée que par des mathématiciens alors que tous les autres scientifiques ont échoué. C’est leur dernière chance.

Et si tout cela n’était que perte de temps ? Et si, au contraire, le décryptage de ce soi-disant message pouvait remettre en question le destin de toute l’humanité ?

En cavale jusqu’au bout du monde

Accompagnée par un de ses collègues mathématiciens, une personne qu’on oserait à peine imaginer, Connie doit fuir. Loin. Et vite. Pourchassée par le MI6, Interpol et tous les policiers du Royaume-Uni, elle court, d’un pays à l’autre, vers le l’objectif fixé. Au péril de sa vie. Ou pour son plus grand bonheur ?…

Rencontre du 3ème type ou confrontation avec soi-même …

Comment accepter la différence

C’est la partie du roman qui me semble la plus réussie. Jamais, je n’avais lu un roman qui met en avant avec un tel réalisme et une telle tendresse la confrontation avec l’Autre. Accepter la différence à son apogée. Aimer, simplement. Sans se poser de questions. Je ne peux vous en dire plus sans spoiler.

Saurions-nous, sauriez-vous capable d’en faire autant ?

Jusqu’au bout…

Sincèrement, la fin du roman m’a laissée sans voix. Frustrée, sidérée, émue. Pourquoi une telle fin ? ?

Après quelques minutes de réflexion, j’ai finalement compris. Péniblement. Je ne m’attendais pas à ça. Le message est simple. Mais il est beau.

Ceux qui liront ce livre comprendront.

6 réflexions au sujet de “Toute résistance serait futile”

    • Bravo, la référence à Star Trek a fait tilt ! Eh bien, non, rien à voir… C’est juste que l’écrivaine semble bien aimer ajouter dans son livre quelques allusions à l’univers de la SF ou de la TV…

      Répondre
    • Eh bien non, à part le titre très semblable à la fameuse phrase « toute résistance est inutile » 😉
      Mais il y a quand même un rapport avec les extra-terrestres…

      Répondre
  1. Pour info, j’ai le livre « la petite boulangerie du bout du monde », je pourrai te le prêter si tu veux…

    Répondre

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Follow by Email
Pinterest