Les Affinités – Nouveau réseau social

« Les affinités » est un étonnant roman d’anticipation de Robert Charles Wilson, paru tout d’abord en 2016 aux éditions Denoël puis en poche, en 2018, aux éditions Gallimard dans la collection Folio SF (Oeuvre originale de 2015).
Les affinités-R.C.Wilson-FolioSF

Réseaux et affinités

Des tests avant tout

Esseulé et désabusé, l’étudiant en graphisme Adam Fisk s’inscrit à un nouveau programme spécial élaboré par la société InterAlia à Toronto. Celui-ci lui permet, suite à des tests spécifiques, de déterminer à quelle « Affinité » il appartient, c’est-à-dire à quelle nouvelle « famille sociale » ou communauté il peut être rattaché.

Grâce aux résultats qu’il espère positifs, il pourra en effet, vivre une nouvelle vie plus en accord avec les autres et avec ses convictions profondes, en parvenant à s’intégrer à un groupe de personnes ayant le même regard que lui sur la société et les mêmes affinités socioculturelles.

Les travaux d’un chercheur

Le « modèle des Affinités » est un nouveau modèle de réseau social qui a été créé sur la base d’un test inventé par un chercheur israélien nommé Meir Klein.

Vingt-deux Affinités primaires et secondaires basées sur les compatibilités profondes entre les êtres humains ont été nommées d’après les lettres de l’alphabet phénicien par le « téléodynamicien ». Chacune d’entre elles se subdivise localement en ce qu’on appelle une « tranche ». Complexe ? Pas vraiment…

Il est nécessaire d’ajouter qu’ici, il ne s’agit pas de réseaux sociaux accessibles sur le Net tels que nous les connaissons aujourd’hui ! Ce sont des réseaux « physiques » qui mettent en relation les personnes dans la « vraie » vie, en fonction de leurs affinités, grâce à des algorithmes secrets.

 On pense immédiatement aux sites actuels de rencontres en ligne, n’est-ce pas ? Pourtant, ce nouveau réseau social va beaucoup plus loin, impactant la totalité de sa vie (personnelle / familiale, professionnelle, sociale).

En résumé : la société InterAlia a utilisé la formule « qui se ressemble s’assemble », poussée à son paroxysme. Les personnes mises en contact par son intermédiaire se comprennent même sans avoir besoin de communiquer.

Pour être plus explicite, on pourrait citer Marcel Proust : « Ce qui rapproche, ce n’est pas la communauté des opinions, c’est la consanguinité des esprits. » 😉

Des résultats inespérés

Adam est un veinard puisque les résultats qu’il obtient démontrent qu’il est un Tau, une des cinq plus importantes Affinités, une communauté qui lui offre l’occasion de pouvoir vivre avec d’autres personnes de sa « catégorie » sociale et qui peut lui procurer de nombreux avantages.

Et en effet, la vie d’Adam se transforme assez rapidement : il part donc vivre avec la communauté des Tau de sa région. Il a désormais l’impression de vivre un conte de fées, avec de nouveaux amis, une nouvelle famille, un nouveau statut social. Il s’y sent enfin aimé, valorisé, heureux. Mais jusqu’à quand ?…

Car ce nouveau modèle social d’abord minoritaire, ne bouleverse pas seulement la vie d’Adam ! Il s’étend progressivement à toute la société et commence à modifier le système de pensée et le quotidien de milliers d’êtres humains…

L’avenir des réseaux sociaux ?

Des conséquences prévisibles

Ce récit est bien sûr une anticipation qui nous présente ce que pourraient devenir les réseaux sociaux dans un futur proche. Comme toute découverte scientifique ou nouvelle innovation politique ou sociale mise en pratique à grande échelle, le développement de ce réseau social poussé à son extrême peut engendrer une révolution, voire une guerre…

Certains pensent que ces Affinités sont des sectes. D’autres, sont jaloux et haineux à cause des avantages octroyés à certaines de ces communautés. Sans oublier les rivalités qui existent forcément entre Affinités qui ne partagent absolument pas les mêmes philosophies…  

Un autre point fondamental est l’exclusion sociale. Imaginez un instant que vous effectuez ces tests… Que pourriez-vous devenir si les tests concluaient que vous n’apparteniez à aucune Affinité ? Vous serez rejeté par tous, exclus par la société : des bannis sans réputation, sans foyer, sans ami…

« Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. » (Albert Einstein)

Adam, le premier homme ?

J’ignore si le choix du prénom « Adam » par l’écrivain est volontaire, mais on ne peut pas ne pas penser au premier Homme (être humain) cité dans la Bible, celui qui a été chassé du jardin d’Éden… (Vous comprendrez mieux en lisant le roman…)

Un regard de sociologue

Les affinités n’est pas vraiment un roman de science-fiction. Il s’agit plutôt d’une anticipation ou d’une dystopie où Robert Charles Wilson nous incite à réfléchir sur la dynamique sociale d’une société et les relations interpersonnelles entre ses membres :

  • L’homme est-il fait pour vivre seul ? Même si pour Sartre, « L’enfer, c’est les autres », de nombreux exemples nous confirment que « l’homme est un animal social» (Aristote).  Il a besoin de ses semblables pour exister. Robinson Crusoé devient fou à cause de la solitude sur son île déserte… Et plus récemment (à cause de la situation sanitaire), de nombreuses personnes souffrent d’un manque de contacts sociaux…
  • Pourquoi nous regroupons-nous ? Sur quels critères ? Qu’est-ce qui constitue le fondement de notre appartenance à un groupe, à une communauté ?
  • Autre thème fondamental : celui du réseau. Réseau social en tant que duplicata du réseau informatique, réseau social qui nous enchaîne malgré nous, qui nous conduit à la dépendance… (Ce que certains peuvent ressentir de nos jours avec les réseaux sociaux actuels).

Alors, existerait-il vraiment un modèle de réseau social qui guérirait tous les travers de notre société ? Quelle que soit la réponse, ce roman peut vous interroger, vous rendre perplexe ou songeur, mais il ne vous laissera pas indifférent…

Je terminerai cet article avec cette très belle citation de Benoît Gagnon (animateur québécois) : « L’humanité est une communauté d’hêtres dont les racines se sustentent au cœur d’une rivière de larmes et de sang. »  🙂

Notez également qu’un autre roman de cet auteur a été présenté dans ce blog : La cité du futur.

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Instagram