Les déserteurs temporels

« Les déserteurs temporels » (The Time-Hoppers)  est un très court roman de Robert Silverberg, l’un des plus grands écrivains de la science-fiction américaine moderne. Il réjouira tous ceux qui se passionnent pour le voyage dans le temps, un thème souvent utilisé par l’écrivain. Non récent (1967) mais réédité (plusieurs fois) par Le Livre de Poche, il est le premier tome de « Fugues dans le temps ».

Fuir son époque en s'évadant dans le temps

Comme souvent chez les auteurs de science-fiction, le futur qu’ils imaginent n’est pas très réjouissant…peut-être parce qu’ils partent du constat de leur propre époque et que ce qu’ils y trouvent ne les incite pas à l’optimisme… Mais ils ont aussi parfois des solutions à nous proposer.  😉

Les déserteurs temporels - Robert Silverberg - Livre de Poche
Les déserteurs temporels de Robert Silverberg © Le Livre de Poche

Vivre au XXVème siècle

Nous sommes au vingt-cinquième siècle, en 2490, une époque surpeuplée et polluée. Les gens s’entassent dans des appartements quand ils n’ont pas le choix. Promiscuité et chômage engendrent de l’agressivité et le mal-être.

En plus, l’air est tellement irrespirable et les ressources de la planète si réduites que chacun contrôle le taux d’oxygène qu’il peut utiliser dans son habitat, en fonction de sa place dans la société.

Parce que les travailleurs sont catégorisés en plusieurs classes selon le genre d’emploi qu’ils occupent et le statut social qui est le leur. Évidemment, le chômage a explosé.

Pour couronner le tout, le Gouvernement Suprême dirige toute cette société en promettant tout mais en ne faisant rien. Car le but des dirigeants est de rester le plus longtemps possible au pouvoir. A tout prix…

Les évadés du temps

Mais parmi la population désespérée, certaines personnes disparaissent… On les soupçonne d’avoir fui dans le passé !  Et le gouvernement veut évidemment faire cesser ce trafic car ce sont des milliers de personnes qui se sont volatilisées entre 2486 et 2491…

Joseph Quellen est un fonctionnaire de Septième Classe, responsable des affaires criminelles. On le charge de repérer l’inventeur de la machine à explorer le temps  qui a initié ce trafic et de le neutraliser.

Mais les choses ne sont pas aussi simples que cela pour lui, surtout depuis qu’il a commis certaines actions illégales dans le plus grand secret.

Il cherche cependant à accomplir sa mission mais il craint le pire… D’autant plus que sa famille proche est concernée…

Son souci (et celui du gouvernement) est qu’il ne peut arrêter des individus signalés comme déserteurs temporels dans les archives, au risque de modifier la trame du temps et l’époque dans lequel il vit.

C’est sûr, quand on parle de voyage dans le temps, on parle forcément de paradoxes … Mais apparemment, les fugueurs ne s’en préoccupent pas vraiment !   😉

Dans ce méli-mélo temporel, Quellen risque aussi sa place et ne désire absolument pas être rétrogradé aux niveaux inférieurs…

Mon avis et davantage

Vous savez certainement (si vous avez déjà parcouru mon blog) que le thème du voyage temporel  est celui que je préfère parmi tous les sous-genres de la littérature de science-fiction. 

Évidemment, ce court roman (qui se lit donc rapidement), m’a beaucoup plu. Peu de suspense, mais je me suis réjouie de suivre les aventures de ces citoyens plus rebelles qu’on ne le pense, des individus prêts à tout dans un siècle qui les ignore….

Je vais m’empresser de lire la « suite » (en quelque sorte), c’est-à-dire le deuxième tome de « Fugues dans le temps » qui s’intitule « Les temps parallèles ». Il serait question de tourisme temporel…

Les temps parallèles - Robert Silverberg - Livre de Poche
Les temps parallèles de Robert Silverberg © Le Livre de Poche

A noter que Robert Silverberg, qui a écrit des centaines de nouvelles et romans, a souvent utilisé le thème du voyage dans le temps, dans certaines de ses nouvelles, mais aussi dans plusieurs de ses romans :

  • Les Masques du temps (en 1968)
  • Les Déportés du Cambrien (en 1978)
  • Opération pendule (en 1991)
  • L’Enfant du temps (en collaboration avec Isaac Asimov) (en 1992)
  • Lettres de l’Atlantide (en 1992)

Auteur de SF mais aussi de Fantasy, il a reçu le titre de « Grand Maître de la science-fiction » en 2004 et c’est vraiment mérité !

Alors, prêts à découvrir ses œuvres et à voyager dans le temps ?

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
Instagram