Civilisation 0.0

civilisation 0.0 de Virginie Tournay

L’auteur

Virginie Tournay, biologiste et politologue, nous propose « Civilisation 0.0 », un roman basé sur l’intelligence artificielle et les conséquences du développement à outrance des technologies numériques et collaboratives. Il est paru aux éditions Glyphe en août 2019.

L’auteur va même plus loin en envisageant quelles pourraient être les conséquences sur nos sociétés d’un effondrement de ce monde connecté à l’extrême.

De quoi s’agit-il ?

L’IA Li-La

Dans un avenir plus ou moins lointain, la société est régie par une intelligence artificielle nommée Li-La. Joli prénom mais constat effrayant : celle-ci remplace nos lois, nous dicte ce qu’il faut faire à chaque instant pour vivre au mieux et plus longtemps.

En effet, une puce implantée dans notre corps la renseigne sur notre état de santé et lui permet de traquer la moindre défaillance de notre corps. Elle est également informée de chaque acte de notre vie et de nos pensées ! Jusqu’au jour où…

Effondrement de la société

Je ne sais pas si c’est une volonté de l’auteur ou non, mais son roman a des accents « barjavéliens » ! Alors que René Barjavel, dans son roman « Ravage » (voir un de mes articles précédents), nous détaillait une société dystopique où l’électricité disparaissait, Virginie Tournay nous décrit un monde où l’intelligence artificielle et les big data cessent de fonctionner, laissant les êtres humains désemparés.

Jusqu’où peut donc aller notre dépendance face à une société ultra connectée ??

Jusqu’à quelle limite peut-on supporter une privation de liberté ?

Intéressant questionnement « orwellien » …

Nostalgiques des années 80 et réfractaires numériques

Semblables aux « irréductibles Gaulois », certains résistent encore et depuis toujours à l’envahisseur numérique : communautés particulières réfractaires à l’intelligence artificielle, électrosensibles ou rebelles mitigés…

Pourront-ils servir de refuge aux humains désemparés et meurtris ? Pourront-ils contrer l’arrivée des « réfugiés du numérique » ?

Encore une fois, l’écrivaine nous interpelle…

Mon avis

Style parfois un peu désuet qui me fait encore une fois penser à Barjavel (même le prénom Athanase !), quelques paragraphes un peu trop didactiques, mais une trame originale.

Il est fascinant de découvrir cette anticipation à l’heure où les prémices du développement de l’Intelligence artificielle et des objets connectés attirent ou inquiètent plus ou moins chacun d’entre nous….

L’idée qu’on puisse être anti-numérique sans être anti-technologie est également surprenante (vous comprendrez ce que je veux dire lors de la lecture de ce livre…).

Néanmoins, j’ai été un peu déçue que Li-La ne soit pas plus présente dans ce roman (surtout au départ), même si son omniprésence furtive m’a glacée et me glace encore !…

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Follow by Email
Facebook
Facebook
Pinterest