Chroniques St Mary – Quand les historiens voyagent dans le temps

Avec « Les Chroniques de St Mary », Jodi Taylor reprend un grand thème classique de la science-fiction : le voyage temporel.

Déclinée en 13 tomes dont seulement 9 traduits en français pour l’instant (aux éditions Hervé Chopin), cette série de romans nous permet notamment d’assister à de grands évènements historiques, en voyageant dans le temps, en compagnie de Max, une historienne parfois un peu déjantée. Notez que « Les Chroniques de St Mary »  ont reçu  le Prix spécial ActuSF de l’Uchronie.

Liste des romans publiés en français

Voici, dans l’ordre, les tomes parus en français pour l’instant (aux éditions Hervé Chopin) :

  • Un monde après l’autre
  • D’écho en échos
  • Une seconde chance
  • Une trace dans le temps
  • Hier ou jamais 
  • En cas de problème
  • Petits arrangements avec l’Histoire
  • Le reste appartient à l’Histoire
  • Jusqu’à la fin et au-delà

Chroniques d'historiens voyageurs du temps

Le contexte

Le moyen de voyager dans le temps a été découvert dans l’Angleterre de l’époque moderne (on ne sait pas exactement à quelle date), mais le procédé est plus que confidentiel : seuls les historiens de l’Institut de St Mary sont autorisés à l’utiliser (sans que le reste du monde ne soit au courant bien évidemment). Ils doivent cependant se contenter d’étudier l’Histoire dans « des conditions réelles » en se rendant sur place, tout en prenant soin à ne surtout pas modifier le flux normal du Temps. 

Accompagnés de techniciens et agents de sécurité, ils voyagent dans des capsules temporelles afin d’assister à de grands évènements historiques, tels l’éruption du Vésuve à Pompéi, l’incendie de l’antique Bibliothèque d’Alexandrie (Dans le Tome 1 : « Un monde après l’autre »), la fameuse Guerre de Troie (Dans le tome 3 : « Une seconde chance »), ou dans beaucoup d’autres temps constitutifs de l’Histoire de l’Humanité.

L’objectif principal des historiens de St Mary n’est pas de voyager dans le temps. Ils doivent recueillir des témoignages de l’Histoire : archives et textes… Mais ils utilisent aussi nos technologies actuelles pour l’enregistrer grâce à des photographies et des vidéos…

Plus tard, ils vont cependant outrepasser cette mission originelle en veillant à ce que certaines œuvres ne disparaissent pas à jamais dans les soubresauts négatifs du temps. Dans le tome 5 par exemple, ils essayent de sauver certaines œuvres de Botticelli détruites au XVIIème siècle !

Une héroïne très sympathique au tempérament flamboyant

Personnage principal des romans, Madeleine Maxwell (Max) est l’une des historiennes et voyageuses temporelles. C’est une héroïne particulièrement attachante au fort caractère et à l’humour dévastateur.

On ne peut que l’envier de pouvoir assister aux grands évènements de l’Histoire, bien qu’elle soit aussi confrontée à la violence et au danger lors de ses  voyages temporels…

Romance, humour et catastrophes

La romance entre Max et Leon, responsable technique du contrôle des capsules temporelles, occupe une grande partie des tomes de la série.

Elle permet de créer une empathie entre nous, lecteurs et lectrices, et ces deux personnages hors du commun. L’aspect romantique de l’épopée et l’humour présent au fil des pages amènent un peu de légèreté bienvenue dans les romans afin de contrebalancer la gravité et l’aspect dramatique parfois présents.

Le voyage dans le temps n’est pas un long fleuve tranquille

Ces aventures temporelles ne se déroulent pas toujours dans les meilleures conditions. La mort peut survenir lors d’expéditions particulièrement dangereuses.

D’autre part, Max et ses amis vont souvent devoir affronter l’un de leur plus grand ennemi : Clive Ronan, un historien qui a basculé du côté obscur !

Mon avis (général sur la série)

Je pense que l’attrait de cette saga tient au fait qu’elle mélange avec bonheur plusieurs genres : le récit d’aventures, un contenu historique, le thème du voyage dans le temps. Mais son aspect addictif est surtout dû à l’attachement qu’on éprouve pour les personnages qu’on retrouve à chaque tome et le talent de Jodi Taylor qui réussit à nous immerger dans un monde mort comme s’il était réel.

C’est tous nos sens que l’écrivaine sollicite, captant l’attention de ses lecteurs avec un récit raconté par son héroïne.

Retour sur les derniers tomes parus

A ne lire que si vous avez déjà lu les précédents bien sûr.   😉

Scrollez tout en bas pour lire mon avis sur le dernier tome paru.

Publication du 6ème tome en octobre 2020

Le 6ème tome s’intitule : « En cas de problème » bien que le titre original “What could possibly go wrong” soit beaucoup plus « parlant » que sa traduction française.

La romancière insiste en effet sur un point fondamental du voyage temporel :  même si tout est programmé pour que tout aille bien, il faut toujours envisager le pire des scénarios.

Cela pourrait évidemment s’appliquer à toute la série des « Chroniques de St Mary ». Mais l’aspect dangereux du voyage dans le temps prend un tout autre aspect lorsqu’on a la responsabilité de jeunes stagiaires en formation !

Eh oui, dans cet « épisode », le docteur Maxwell doit assurer la formation de cinq jeunes apprentis historiens (et historiennes) qui vont lui donner bien du fil à retordre !

J’ai apprécié cette créativité de la romancière qui apporte un souffle de renouveau à cette série qui semblait avoir de la peine à se renouveler (notamment dans le tome 5).

D’autre part, au fil du temps, la personnalité de Max évolue. Plus mature, moins rebelle, son discours s’étoffe et sa sagesse s’affine. 

Publications 2021

Dans le tome 7 publié en février 2021, Max agit encore plus « en dehors des clous » et nous réserve quelques surprises. Je ne veux pas vous dévoiler toute l’intrigue du roman mais je peux juste vous dire que Max parviendra à rencontrer le légendaire roi Arthur et nous annoncera un heureux événement. Ce dernier est plus important qu’il n’y paraît parce que ses conséquences seront importantes dans le tome suivant.

Eh oui, tous les tomes se suivent et il est donc préférable de les lire dans l’ordre. Parce que les voyages dans le temps sont déjà compliqués et que vous aurez encore plus de mal à suivre si vous ne respectez pas la chronologie des événements…   😉

Tome 8 Chroniques st Mary - Jodi Taylor
« Le reste appartient à l’Histoire » de Jodi Taylor paru aux éditions Hervé Chopin

Le tome 8 « Le reste appartient à l’Histoire » est paru en octobre 2021 en version française et après lecture, je peux vous en dire quelques mots.

Je connais peu cette période de l’Histoire, mais grâce à Max et à toute l’équipe de St Mary, j’en ai appris un peu plus sur la bataille d’Hastings de 1066 où se sont affrontés Saxons et Normands. De même, j’ai découvert qui était Guillaume, duc de Normandie et le comte Harold de Wessex (Harold II) et le contexte historique précédent cette fameuse bataille.

Comme toujours, Max n’a pas son pareil pour nous faire (re)vivre des évènements historiques comme si on y assistait. Mais cette fois, le ton est (beaucoup) moins léger (sauf dans les premiers chapitres), et beaucoup, beaucoup plus dramatique, d’autant plus que le redoutable renégat Clive Ronan, l’ennemi des historiens de St Mary, décide d’aller plus loin dans l’horreur en s’attaquant aux proches de Max…

Bien qu’un peu soufflée par l’ampleur des dégâts qu’il cause et un peu choquée par l’intensité dramatique dans laquelle Jodi Taylor nous plonge, j’ai néanmoins dévoré ce livre.  Comme d’habitude.  🙂

Mais j’ai l’impression que plus on avance dans la lecture du cycle des « Chroniques de St Mary », plus les évènements deviennent dramatiques.

Max s’assagit et devient plus mature avec le temps et c’est normal, mais je regrette la Max des débuts avec son sens de l’humour et de la dérision, sa légèreté et son caractère rebelle…

Comme souvent avec le voyage dans le temps, nous nous rendons compte que même s’il peut sembler fun et dépaysant, les règles auxquelles sont soumis les voyageurs temporels ne leur permettent pas de profiter au maximum de cette technologie et leur interdisent de nombreuses possibilités d’action s’ils ne veulent pas porter atteinte au flux temporel, ce qui est un peu frustrant. (C’est la même chose dans le roman « Time Salvager »).

Nouvelle parution 2022

Les chroniques de St Mary Tome 9
Les Chroniques de St Mary de Jodi Talor - Livre 9 - © éditions Hervé Chopin

Le 9ème tome « Jusqu’à la fin et au-delà  » est disponible en français depuis début mars 2022 (éditions Hervé Chopin) .

Les aventures de Max continuent et cela me fait toujours plaisir de la retrouver avec ses amis de l’Institut de St Mary même si on a parfois l’impression que ses aventures temporelles ne finiront jamais, avec un ennemi (toujours le même) qui semble insaisissable.

Cependant, ce tome m’a plu davantage que le précédent qui était très sombre et déprimant (J’ai failli arrêter de lire la série à la fin de la lecture du tome 8 !).

Notre héroïne continue à rencontrer des personnages illustres tels qu’Henri VIII et Alexandre le Grand mais la romance entre Max et Léon semble avoir pris un peu de plomb dans l’aile.

J’apprécie toujours autant son humour ravageur, compatis avec elle lors des épreuves qu’elle endure parce que Max, quelles que soient ses aventures, restera toujours Max, une amie lointaine qui vit une vie hors norme mais dont les sentiments s’expriment à chaque ligne. Pour une fois, notre chère historienne reste un grand moment à l’Institut de St Mary (mais pas forcément à l’époque où elle le souhaiterait 😉  ), et réussit même à nous émouvoir l’espace d’un instant hors du temps. 

image pour chroniques st mary tome 9

Les premiers romans de cette saga temporelle sont disponibles chez mon partenaire la librairie ludique L’Antre Temps, comme par exemple le premier tome ici  (réduction de 5 % avec le code ANNASF5  )

Quelques autres romans ayant pour thème le voyage dans le temps :

Laisser un commentaire

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
Instagram